vendredi 30 décembre 2016

Pier Paolo Pasolini (1922-1975)

« Comprenez-moi bien, disait-il aux gamins des rues en nage, jouer au foot c’est la même chose
que de peindre, que de composer de la poésie ou d’écrire des histoires. Alors il faut y aller en donnant tout ce qu’on a. »

Propos de Pier Paolo Pasolini cités dans le recueil de nouvelles, L’ange de Coppi, d'Ugo Ricarrelli, Phébus (2013).
 

2 commentaires: