samedi 29 juillet 2017

Thierry Metz (1956-1997), la simplicité et la gravité blessée

Thierry Metz anthologie

Je n'ai jamais écrit sur Thierry Metz. C'est à la fois douloureux et bouleversant pour moi. Son écriture attaque l'os de l'essentiel et me remue terriblement, au-delà des mots. Cette écriture, sensible et affûtée, m'apparaît humble et étrangement familière, en même temps, à chacune de mes lectures ; ce depuis que j'ai découvert en 1993 ou 94 son Journal d'un manœuvre, d'abord interpellé par la préface de Jean Grosjean, avant d'avoir été happé par ce puissant récit à l'écriture dépouillée et lumineuse, un lundi soir, dans une librairie, jusqu'à la fermeture de l'enseigne.

En juin dernier, Cécile Odartchenko a eu l'excellente idée de publier une monographie consacrée à Thierry Metz, accompagnée d'un choix de textes  aux éditions des Vanneaux dans sa précieuse collection « Présence de la Poésie »*.

Cette approche de l’œuvre a été rédigée par le jeune poète, Cédric Le Penven, écrivain lui-même de l'introspection, qui était tout trouvé pour éclairer, avec une juste acuité, l’œuvre si singulière et poignante du regretté Thierry Metz.

Un jour d'avril 1997, ce poète - douloureux et merveilleux  -
a décidé, trop tôt, de nous fausser compagnie, ravagé par une disparition tragique dont il ne s'était jamais réellement remis, malgré plusieurs séjours en maison de soin, et que l'exercice quotidien de l'écriture ne lui a pas permis non plus, hélas, de surmonter.

Pour nous consoler, il nous reste à relire indéfiniment cette œuvre unique et
singulière qui sera, j'en suis sûr, sans cesse redécouverte ! 

Je ne sais
comment j'arrive à me suivre
à m'entendre
à racler le peu qui me reste.

Je n'irais pas loin
si je n'emportais pas sa voix
si je n'avais pas ce ruisseau
de sa main
sur la mienne.
Ce que je retrouve le soir
détourné par un baiser.

*

Thierry Metz, Tel que c'est écrit, L'Arrière-Pays, 2012.


À signaler également :
L'homme qui penche (journal), Thierry Metz, éd. Unes, nouv. parution mai 2017, 19 €. 
Poésies 1978-1997, inédits parus en revue, Thierry Metz, Pierre Mainard, juin 2017, 18 €.


* 18 titres de Poètes d'Aujourd'hui y sont parus à ce jour.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire