dimanche 22 avril 2018

Sammy Sapin en « immortel » et Sophie G. Lucas en « poète ouvrière de la poésie »

guide de la poesie galactique
Guide de la poésie galactique de Sammy Sapin
Gros Textes éditions, 2017
10 €

Dans ce recueil de 88 pages, le poète Sammy Sapin, né en 1985, fait un bon dans le futur. Après avoir été cryogénisé, il se réveille, en 2269, dans l'espace, sur le pont d'un Vaisseau de bataille de classe III. Stoïque, face à tout ce qui lui arrive, si ce n'est qu'il soit perpétuellement assoiffé, le vieux Sammy Sapin se retrouve alors embarqué dans un univers crédible et loufoque, où de nombreuses péripéties l'attendent... Énormément de dérision et d'originalité dans ce recueil d'anticipation à l'écriture et à l'histoire parfaitement maîtrisées.
 

Un extrait :

10.

Un gratte-papier se tient au centre de la pièce, pas grande, un placard, un débarras plutôt qu'une pièce, il est courbé sur son bureau,

porte des lunettes rondes, aux verres épais.

A les joues flasques, l’œil terreux, les doigts maigres

comme
des serres de rapace.

Réveillé Sapin, demande la chose fonctionnariale,

quelles sont vos compétences ?

Suis poète, dis-je. Ai écrit pas mal d'immortels...

Bien, bien, me coupe la créature-fonctionnaire avec une grimace réjouie.
Alors je note : Aucunes compétences particulières.

Hésitation.

À moins que...

Vous ne parleriez pas le saurien, par hasard ?
(…)
Ça nous aurait probablement évité pas mal de déboires.
Vous savez. La guerre cosmique.

L'exode galactique.
Vous connaissez l'Histoire. (...)

Commander ce livre.


assommons les poetes
Assommons les poètes ! de Sophie G. Lucas
(Éditions) La Contre Allée, 2018
10 €

Dans cette publication de poche, Sophie G. Lucas a regroupé plusieurs textes et chroniques ayant trait à la poésie, à l'image du poète, son quotidien et sa condition - généralement véhiculées par l'opinion commune - et qui tordent justement le cou à l'ensemble de ces clichés qui ont encore la vie dure au printemps de la poésie. Dans cet essai composé de quatre parties (« Écrire, Faire écrire », 
« Lire (à voix haute) », « Résider » et « Résister »), on retrouve avec bonheur l'écriture pointilleuse, précise et engagée de Sophie G. Lucas. J'aime chacun des livres de Sophie G. Lucas qui, l'air de rien, donne des coup de pieds dans la fourmilière des idées courtes, avec beaucoup d'à propos, sans jamais non plus hausser le ton.

Ce petit livre revigorant est à la fois un véritable plaidoyer à la gloire de la poésie et un cri de révolte et de résistance de l'auteure face à la bêtise galopante ou rampante, et à ce monde où, pour beaucoup d'entre nous, « l'homme fonctionne, se perd et ne vit plus. » 


Un extrait :

À part ça

Et à part ça écrire, vous faites quoi dans la vie ? 
Chaque fois que la petite dame du rez-de-chaussée m'attrape dans le couloir, invariablement, elle me pose la question fatidique. J'ai beau essayer de l'éviter, elle doit me guetter derrière sa porte. (...) La petite dame me parle de la pluie et du beau temps, mais toujours, elle trouve le moyen de glisser Et à part ça, vous faites quoi dans la vie ? (...)
Parce qu'en plus d'écrire, il faut gagner sa vie. (...) J'aurais pu énumérer à la petite dame tous les métiers que j'ai exercés pour pouvoir continuer à écrire : femme de ménage, serveuse, plongeuse, animatrice d'une ligne rose, formatrice, aide-documentaliste, animatrice de radio, laveuse de flacons d'urine et autres fluides dans un laboratoire, technicienne de son, aide-ménagère pour personnes âgées, correspondante de presse (...).
 
Commander ce livre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire