mardi 18 septembre 2018

Lettre inédite de Max Jacob (1876-1944) à Ernest Gayon

max-jacob
Max Jacob (1922)


La lettre ci-dessous* du poète Max Jacob avait été photocopiée par un ami, il y a plus d'une trentaine d'années.
Elle était alors en la possession de la veuve d'Ernest Gayon qui était marchand de biens à Montargis, ami et vendeur de tableaux de Max Jacob.
Le plus terrible, c'est qu'après la lui avoir restituée, on suppose que l'originale a disparu, au décès de cette vieille dame, dans les poubelles des encombrants.
C'est donc par un quasi miracle que cette poignante lettre du poète Max Jacob nous soit parvenue, grâce à la ténacité de cet ami d'hier, Jean-Louis Cloët.

                                                                                       
                                                                                    le 14 janvier 43
                                                                                 St Benoît-sur-Loire
                                                                                                         Loiret

Cher ami.

Merci de vos souhaits qui trouvent en moi la réciproque. Au milieu des immenses malheurs de ma famille je m'étais promis de ne plus m'apercevoir des fêtes du nouvel an.
Mais comment s'isoler de la vie sociale ? de la vie amicale.

Merci tout va bien pour moi personnellement
on dirait que Dieu m'a choisi comme témoignage des protections qu'il réserve aux siens en m'élisant comme seul sain et sauf entre cinq frères et soeurs.
Je pense que votre bobo au pouce n'est pas plus grave que la crise d'asthme et de rhume dont je souffre aussi.

                                       Mes respectueuses amitiés à ces dames
                                   et mes deux mains dans les vôtres

                                                                Max Jacob


Le 5 mars 1944, Max Jacob est décédé au camp de concentration de transit de Drancy.

Biobibliographie de Max Jacob sur le site de l'association des Amis de Max Jacob


* Cette lettre est parue dans le n°2 de la revue Polaire publiée aux éditions GabriAndre en février 1998. Au sommaire de cette belle revue éphémère (4 n°) figurèrent de nombreux artistes et poètes du Nord. Parmi ceux-ci : Jean-Louis Cloët, Michel Auclair, Nicolas Devos, François-Xavier Farine, Philippe Brunet, Christophe Salembier, Stéphan Nowak, Fabrice Girard d'Albissin, Jean-Yves Plamont et Éric Legrand.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire