mardi 27 novembre 2018

L'herbe rase, l'herbe haute de Laurent Cennamo

l-herbe-haute-laurent-cennamo
éditions Bruno Doucey
septembre 2018
14 Euros


Une belle surprise aux éditions Bruno Doucey avec ce recueil d'un poète né en 1980 à Genève, d'un père italien et d'une mère suissesse. Mais le curriculum vitae d'un poète n'est pas essentiel.
Quand un recueil est bon et suffisamment original, ce n'est pas la peine d'en faire des tonnes.

Un extrait p. 40 :


Déluge

J'aimais quand le ballon était lourd. Il fallait,
pour le soulever, être Suédois, jouer

à la Roma ou à l'AIK Stockholm, s'appeler
Gunnar, ou Lennart, Nils. Certains jours de pluie,
le ballon, avance de franchir la ligne, mettait des siècles,
striés d'éclairs. Herbe lisse, bêtes furtives, la caméra
a de la peine à les suivre lorsqu'ils sculptent
leurs merveilles comme on creuse une galerie,
le trésor de leurs buts, comme un grand coffre
s'ouvre en grinçant. Déluge sur Rome,

diamant au front d'une reine, Suédoise
aux yeux verts, Venise, Ravenne, une fleur
de boue sur la poitrine, frappée d'un lys.
Plus près de la glaise, l'homme
fantomatique, joues creuses, lentement
se lève, le monde léger sachet de graines
à sa ceinture, quand il sort

Aucun commentaire:

Publier un commentaire