mardi 19 février 2019

J’étais presque un ouvrier : Récits, poèmes, fragments réunis par Jean Marc FLAHAUT

j-etais-presque-un-ouvrier-flahaut
Coédition Travail et Culture (TEC/CRIAC) / Les Venterniers, 2018
10 Euros


Dans ce recueil collectif, des jeunes, de 13 à 30 ans, « témoignent et livrent leurs pensées sur le monde du travail ». Ils traduisent leurs rêves, leurs appréhensions, leurs doutes, leurs échecs, et aussi leurs motivations et réussites, sans filtre, toujours avec sincérité.
Comme l’écrit Jean Marc Flahaut qui a mené ses ateliers d’écriture dans douze structures des Hauts-de-France (collèges, lycées, centres d’apprentissages, etc.) : « Ces jeunes luttent pour leur avenir. (…) Leur propos est parfois cru, naïf ou maladroit, inachevé, en construction, mais cette vérité leur appartient. »

Ce livre est l’une des nombreuses initiatives engagées par l’association « Travail et Culture » en 2018. Elle consiste à « questionner la place du travail dans l’imaginaire des jeunes, qu’ils soient en formation, salariés ou en recherche d’emploi ».

Un extrait :

Avant, je n’avais aucune idée du chemin que j’allais
prendre.
Je me suis égarée, éparpillée dans la recherche
d’un métier : vétérinaire, coiffeuse, vendeuse,
secrétaire, médecin, avocate, infirmière, etc.
Les vêtements sont une façon pour moi de m’exprimer.
Dans le domaine de la vente, je me sentirai enfin
dans mon univers.
je vais prendre cette route avec les clés
qu’on m’a données.
Ma période d’essai démarre dans une semaine.
Je vais donner le maximum.
Le combat commence.


François-Xavier Farine, chronique parue sur le site de la Médiathèque départementale du Nord, le 13 février 2019.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire