mardi 9 janvier 2018

Gaston Criel (1913-1990), poète, de Seclin (Nord) à Saint-Germain-des-Prés


Joëlle Wallerand donnera une conf' sur Gaston Criel, ce jeudi 11 Janvier 2018 à 14H30 à la Bibliothèque Jean-Lévy de Lille, 32 rue Édouard Delesalle.
 
« Né à Seclin en 1913, Gaston Criel écrit Gris (1938) remarqué par Paul Éluard. Il est ensuite prisonnier cinq ans au Stalag XI A (près de Berlin) et au Kommando 66 (sur l'Elbe). La poésie et les lettres de Jean Paulhan, Max Jacob, etc. l'aident à survivre. Libéré, il rejoint Saint-Germain des-Prés, bien décidé à vivre de son art. »
En 2010, Guy Darol a consacré un très bel article à Gaston Criel sur son blog, meilleur moyen de faire connaissance avec ce poète et olibrius-là, originaire du Nord.

Gaston Criel-Louis de Gonzague Saint FrickPrincipales publications de Gaston Criel :

Poésie :
Amours, Éd. de La Hune (Lille), 1937.
Gris, Éd. de La Hune (Lille), 1938.

Étincelles, Éd. Denoël, 1939.
poèmes manifestes, frontispice de Braque, EpF, 1951.
K.G., Cahiers Pierre Seghers, n°257, 1953.
Le poète et ses poèmes, frontispice d'Oscar Dominguez, Jacques Brémond, 1982.

Popoème, Gaston Criel, Éd. Millas-Martin, 1976, réédité aux éditions du Chemin de Fer, 2015, 9 €.
La fausse quête, Éd. Jacques Brémond, 1997.

Romans :
La Grande foutaise, Fasquelle, 1953.
Sexaga, Plasma, 1975.
gaston-criel-louis-armstrongPhantasma, Plasma, 1977.
Circus, Vrac, 1981.
L'Os quotidien, Éd. Samuel Tastet, 1988.

Essai :
Swing, présentation de Jean Cocteau et Charles Delaunay, Éd. Universitaires de France, 1948, plusieurs rééditions successives.

Monographie consacrée à l'auteur : 
Gaston Criel, du Surréalisme à l'Underground par Jean-François Roger, L'Harmattan, 1998.

Revue nord' n°24, Gaston Criel, Études réunies par Janine Hache, décembre 1994.




Gaston Criel au côté de Guy Ferdinande, animateur de l'underground poésie
dans le Nord au cours des années 80-90.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire